a-benigembla-vue-sombras

Le village de Benichembla (en castillan) ou Benigembla (en valencien) se trouve à 314 mètres d’altitude. Avec une surface de 18,45 km2, il est situé à 23 km de Dénia, à 50 km de Benidorm, à 88 km d’Alicante et à 105 km de Valencia.

Benigembla est l’un de villages le plus reculé de la province d’Alicante. Situé près du cours de la rivière Xaló/Gorgos et entre les Sierras du Cavall Verd et du Carrascal de Parcent.

Bien que Castell de Castells soit le premier village de la Vallée de Pop, Benigembla est le premier que nous trouvons avec l’agriculture typique de la vallée : vignes, orangers et riurau anciens (lieux où l’on séchait le raisin pour l’embarquer à Dénia avec destination de toute l’Europe).

C’est un village qui se trouve sur un terrain plat, aux pieds de la Sierra du Cavall Verd, dédié fondamentalement à l’agriculture d’agrumes.

Le point culminant de Benichembla, El Morro d’en Serra culmine à 1 001 m. D’autres sommets notables sont : el Cavall Verd, aussi nommé el Pop, (793 m), la Penya del Altar (949 m), la Solana (793 m) et el Mirabo (691 m).

Le relief est dans l’ensemble modéré et offre des lieux à visiter sur tout le territoire municipal, comme la montée de La Penya del Altar, El Cavall Verd, la zone de loisirs de la « safareig », et la zone du camping La Vall de Pop à seulement 750 m de la ville. La commune est connue dans la région pour ses nombreux sentiers et points de vue spectaculaires sur les montagnes.



Histoire

La commune de Benichembla, comme la plupart des villes et villages du Vall de Pop, est d’origine arabe. Après la reconquête chrétienne, la population est resté presque entièrement maurisque. Aussi, lorsqu’en 1609, a été publié le décret d’expulsion, plus de 10’000 morisques du Vall de Pop se sont rassemblés dans la montagne du Cavall Verd pour résister aux attaques des chrétiens.

Après avoir été assiégés, ils ont dû se rendre, car ils étaient à court de nourriture, d’eau et des éléments de base. La plupart de ces maures ont été expulsés après avoir subi de lourdes pertes.

En 1615, la population avait seulement 99 habitants. Par la suite, l’ensemble du Vall de Pop a été repeuplé grâce à un afflux de population principalement en provenance des îles Baléares et de Catalogne. Les colons ont apporté des traditions qui pour la plupart existent encore aujourd’hui.

Démographie

La commune a atteint son apogée démographique en 1860 avec presque 900 habitants. De 1900 à 1960 elle a perdu 34 % de sa population, du fait de la forte émigration vers les États-Unis, la France, l’Allemagne et l’Algérie.

Après cette date, une nouvelle période s’est ouverte : la commune a connu un nouvel afflux d’immigrants, surtout des Britanniques, qui ont commencé à s’installer dans les années 1980. Mais il y a aussi des Allemands et des Américains du Nord. Par exemple, les habitants de l’Urbanisation Parc Vernissa parlent tous l’anglais.

Aujourd’hui, selon le dernier recensement, en 2013, le village compte moins de 600 habitants, dont 45 % d’étrangers (36 % de Britanniques).

Monuments et lieux d’intérêt

a-benichembla-ojos-de-petraco-sombras

À 7 km se trouve le Plá de Petracos, zone de grand intérêt puisque ici se conservent dans des peintures rupestres de plus de 8.000 ans d’antiquité et déclarées Patrimoine de l’Humanité par l’UNESCO. Dans le Plá de Petracos, s’est aussi déroulé la bataille la plus sanglante vécue dans la Marina Alta entre morisques et chrétiens.

Iglesia Parroquial de San José

L’église Paroissiale de Saint-Joseph date de 1832. De style néo-classique, bien que le clocher soit baroque. En 1994 l’église a été restaurée et nouvellement décorée. Il faut remarquer l’horloge solaire située dans la partie supérieure gauche de la façade.

El Sindicato

Cet édifice datant de 1925 était l’ancienne coopérative agricole. Il est de style néo-classique avec éléments du rococo et du baroquisme français. Cet édifice a été restauré et réhabilité en 2010, en conservant sa façade originale. On l’utilise actuellement comme local social pour des manifestations culturelles et civiques de la population.

Les Riurau

a-benigembla-riurau-sombras

Ces bâtisses se conservent encore et témoignent de l’importance que a eu le raisin sec dans l’économie du Vall de Pop et en général dans la toute la Marina Alta.

Dans les champs de Benichembla, en octobre 2006 a eu lieu le tournage des extérieurs du film « Su Majestad el Minor », une surproduction européenne du directeur français Jean-Jacques Annaud.

Mur del Riu

Il faut remarquer aussi les murs de la rivière, qui contournent la partie ouest du village, construits par des tailleurs de pierres il y plus de 80 ans. Monsieur Baldomero Vega de Seoane a été le bienfaiteur principal, pour la construction de ces murs de contention. Les murs du Ribás ou de la rivière protègent les habitants, des crues de la rivière Jalón-Gorgos



San Honorato y San Antonio Abad

Vers la mi-janvier se célèbre la traditionnelle bénédiction des animaux, distribution du pain bénit, des fêtes populaires nocturnes, une messe et une procession.

Fêtes patronales

a-benigembla-fiesta-patronales-sombras
La deuxième semaine d’août se célèbrent les fêtes patronales en honneur de San José et San Agustín. Pendant 5 jours, dans les rues de Benichembla, il y aura des longs sons des cloches, défilés , feux d’artifice, messes, activités infantiles, fêtes populaires nocturnes, processions et actes taurins.