Un nouveau macro-projet éolien se profile au cœur de la Marina Alta

Image du sommet de la Mallada Verda lors d’un incendie en 2017.

Un nouveau macro-projet se profile au cœur de la Marina Alta : l’installation d’un grand parc éolien avec neuf mâts d’une centaine de mètres de haut chacun au sommet de la Mallada Verda, une montagne partagée par Benissa, Teulada et Gata. L’impact visuel de l’infrastructure, apparemment promue par une entreprise madrilène, serait indéniable : chaque mâts équivaudrait à un immeuble de trente étages et les pales de chaque éolienne auraient un diamètre de 178 mètres, selon la conseillère municipale de Compromís à Benissa, Mari Carmen Ronda, elle avait déjà dénoncé le projet dans un article d’opinion.

Cinq des mâts seraient situés dans la municipalité de Benissa et les quatre autres sur les versants de Gata et Teulada. Cependant, il ne s’agirait pas seulement des éoliennes. L’infrastructure envisagerait également, selon Mari Carmen Ronda, des voies d’accès et des câblages pour le réseau électrique qui toucheraient de la même manière les trois municipalités concernées.

Mari Carmen Ronda a dénoncé le grave effet paysager qu’un tel projet aurait sur une région déjà soumise à une forte pression urbaine et à une forte densité de population, et a demandé instamment que ces infrastructures soient situées sous d’autres latitudes moins problématiques.

À cet égard, elle a souligné la grande valeur environnementale de la Mallada Verda en tant que zone forestière et corridor pour les oiseaux protégés qui volent de la côte de la Marina Alta vers les zones montagneuses de l’intérieur. En fait, il appartient à la ZEPA (Zonas de Especial Protección para las Aves) Les Muntanyes de la Marina et a également une valeur historique, avec une tour fortifiée comme BIC, et la randonnée.

Toutefois, Mme Ronda a précisé que la Mallada Verda ne serait pas le seul site envisagé par la société pour ce parc éolien. Un autre emplacement possible serait la Sierra de Bèrnia, à son avis une alternative tout aussi mauvaise et avec un danger supplémentaire selon la conseillère de Compromis : d’un point de vue de l’efficacité énergétique serait encore plus approprié de localiser dans la Bèrnia les éoliennes, où l’impact serait également très grave.

Enfin, cette force politique a annoncé son rejet total « de cette nouvelle agression contre Benissa et la région » et a également appelé à une forte opposition du gouvernement local de cette dernière municipalité.

Source : lamarinaplaza.com