Les promenades à travers les espaces naturels à Teulada-Moraira peuvent être réalisés à n’importe quelle saison de l’année.

El Cap d’Or – Moraira

a-moraira-cap-dor-sombras

Le cap d’or fait partie depuis 2002 du réseau de micro-réserves de flore de la Communauté Valencienne.

A part la flore et la faune, on trouve dans le Cap d’Or une tour. Cette tour de vigie défensive a été construite en 1563 dans un style renaissance. On a procédé à sa construction pour protéger le littoral d’incursions possibles des pirates. Édifiée sur le plus haut point du Cap d’Or presque dans la limite des falaises, elle est circulaire, avec un périmètre de 26 mètres. La tour, de 11 mètres de hauteur, est massive jusqu’au plus de la moitié, de façon à ce que l’on ne puisse pas accéder à son intérieur depuis le niveau du sol pour ne disposer d’aucune porte.

Les vigies de cette tour étaient en contact avec ceux des tours de la Granadella et Ifach, de façon à ce qu’ils puissent rapidement donner l’avis aux terres de l’intérieur en cas d’un danger corsaire provenant de la mer.

La Cova de Les Rates Penades

a-rates-penades-moraira-sombras

La grotte de les Rates Penades à été déclarée en 2004 Réserve de Faune Sauvage par le Département du Territoire et du Logement de la Generalitat Valenciana, puisqu’il s’agit de l’un des refuges les plus importants qui accueillent différentes espèces de chauve-souris (rates penades ou ratspenats).

Elle héberge le deuxième plus grand groupe de chauves-souris de la Communauté Valencienne, étant aussi l’une des refuges de reproduction très important, avec une colonie remarquable, de là les mesures prises pour sa conservation et suivi de la part des autorités municipales et autonomes.

La grotte formée par l’érosion de l’eau sur la roche calcaire, se trouve dans une cavité dans la zone du Cap d’Or.





Marjal del Senillar

Le marais du Senillar, près de la plage de l’Ampolla de Moraira est une zone humide côtière, une lagune séparée de la mer par un banc de sable sur un cordon de dunes. L’eau procède dans une bonne partie des ruissellements superficiels qui coulent toute l’année, en augmentent son niveau avec les restes du petit aquifère situé dans la Plana de Les Sorts.

Le Marjal possède deux milieux différents : les zones palustres ( lagunes et rivages ) et les dunes. Dans les zones palustres, est présent une riche population d’êtres vivants adaptés aux divers degrés de profondeur ou d’inondation. Les dunes conservent pour sa part une variété végétale adaptée aux substrats sablonneux pauvres dans des nutriments et facilement mobiles par l’action du vent.

À la fin de 2003, Jürgen Buschmann, conseiller d’Environnement, et Benjamin Pérez, rédacteur du projet de récupération du Senillar, ont introduit 50 exemplaires de “fartet” dans le “marjaleta”, dénomination populaire du Senillar. Le fartet est un rare poisson nord-africain, de quatre centimètres, considéré en voie de disparition, c’est pour cette raison que le Marjal del Senillar, fut déclaré en 2004, Réserve de Faune Sauvage.

D’une haute valeur écologique, le fartet s’alimente des larves d’insectes aquatiques ou de ceux qui se reproduisent dans l’eau, comme les moustiques.

La Solana de Canor

Cette zone montagneuse est située dans la zone nord de la région. L’altitude maximum est de 402 mètres, possède une surface de 130 hectares et un relief abrupt.

La Solana de Canor fut déclarée Micro-réserve Végétale en 2006.



La Vall de les Sorts

L’enclave, dont l’étendue comprend environ 100 hectares, possède une série de valeurs écologiques, paysagères et culturelles qui ont justifié sa déclaration par la Département de l’Environnement comme Paysage Protégé depuis 2006.

Ses valeurs principales ne résident pas tant dans sa singularité et richesse de flore et faune, mais à sa grande valeur paysagère de l’ensemble (donné le contraste entre la vallée de fonds plat et les reliefs ondulés environnants et son importance culturelle.

La zone dénommée Les Sorts est une vallée agricole avec un important espace productif agricole où les cultures de vigne, de variété muscat, et ensuite la mistela, délicieuse liqueur que l’on obtient de son élaboration, sont très importantes pour la région.[/fusion_text]