Réouverture des pubs et boîtes de nuit de la Communauté Valencienne

Les bars et boîtes de nuit rouvriront leurs portes après nombreux mois de fermeture, dans les mêmes conditions que les hôtels et restaurants, suite à l’accord final conclu hier à Valence par la Generalitat et diverses associations du secteur de la vie nocturne dans la Communauté Valencienne.

Quand

En principe, la date qui a été rendue publique hier était le mercredi 9 décembre, c’est-à-dire juste après ce week-end férié. Cependant, la réouverture pourrait avoir lieu plus tôt. Officiellement, il le fera lorsque le Consell publiera au Journal Officiel de la Generalitat (DOGV) la résolution adoptée hier.

Horaires

Les pubs peuvent lever leurs stores à midi et les discothèques à cinq heures de l’après-midi. Tous, comme le reste de l’industrie hôtelière, doivent fermer à minuit.

Limitations

L’accord ne signifie pas la réouverture de la vie nocturne, mais permet aux discothèques, pubs, boîtes de nuit, salles de danse et cafés-théâtres d’ouvrir pendant la journée et avec la même capacité et les mêmes mesures de sécurité devant le covid-19 que les bars, restaurants et cafés. Ni les bars ni les pistes de danse ne peuvent être aménagés, la capacité maximale de 50% sur les terrasses et de 30% à l’intérieur doit être respectée et la consommation doit toujours se faire assis avec un maximum de 6 personnes par table. Des activités culturelles peuvent être organisées.

Licences

Selon le secteur, comme il s’agit d’une « mesure exceptionnelle », les employeurs n’auront pas à demander de licences supplémentaires pour ouvrir à d’autres moments que les leurs et ils ne perdront pas celles qui leur permettaient jusqu’à présent de le faire la nuit. Cette question préoccupait particulièrement les conseils locaux en raison de toute la bureaucratie qui pouvait être impliquée dans le changement des licences.

Noël, l’après-midi et la veille du Nouvel An

C’est le principal objectif du secteur de la vie nocturne pour se remettre d’une si longue période de fermeture. Ils feront la promotion de la soirée comme cela se faisait de plus en plus souvent avant la pandémie : prolonger un repas en prenant un verre dans un pub ou une discothèque. Dans cette situation, l’objectif principal sera la veille du Nouvel An, alors que de nombreuses personnes envisagent déjà de remplacer leurs repas – soumis à tant de restrictions – par ces verres du soir.

Respect des mesures sanitaires

Naturellement, le secteur lui-même a demandé à ses entreprises de se comporter de manière exemplaire et d’être très strictes dans le respect de toutes les mesures sanitaires. Toutefois, ils considèrent qu’ils les ont déjà appliqués à la lettre pendant la période d’ouverture de leurs établissements et que cela a également été le cas dans les bars et restaurants normaux. Par exemple, Aehtma, l’association sectorielle de la Marina Alta, a toujours insisté sur le fait qu’il n’y a pratiquement pas eu d’infections dans les bars et les restaurants.

Source : lamarinaplaza.com