La ville de Pedreger

Pedreguer est une municipalité de la Communauté Valencienne, située dans la région de la Marina Alta en Espagne. Située au nord-est de la province de Alicante à 83 mètres au dessus du niveau de la mer. Avec une surface 30,3 km2, Pedreguer compte avec une population de 7.751 habitants (INE 2012) dont le 26,72% sont des ressortissants étrangers venant des autres pays de la Communauté Européenne.

Pedreguer est situé dans les contreforts du Système Pre-Bétique de la Communauté Valencienne. Le terrain est très accidenté, où il faut remarquer les élévations montagneuses de la Hoyas (308 mètres de hauteur), la Muntanyeta Gran (375 mètres), el Castell de la Solana ou Aixa (510 mètres) et la Peña del Gos Flac (266 mètres). Le reste de la surface de la région est relativement plate.

Les terres de Pedreguer sont drainées par le ravin de La Alberca et ses affluents, celui de Marx et Las Fuentes.

L’économie de Pedreguer est basée dans l’agriculture (amandiers, oliviers, vignobles et orangers) et dans l’industrie de maroquinerie, polarisée dans la production de chapeaux, de sacs et d’accessoires. D’autres industries qui influent sur son économie sont les fabriques de meubles, d’emballages et matériels de construction. Pedreguer reçoit, de plus, une influence secondaire du tourisme, surtout dans la période estivale.

Pedreguer a des frontières avec Llosa de Camacho (Alcalalí), Beniarbeig, Benidoleig, Dénia, Gata de Gorgos, Jalón, Llíber et Ondara. Comme curiosité, Pedreguer est traversée par le méridien du Greenwich par la route de Benidoleig (cami del Clot de l’Alberca). Latitude +38° 48′ 3,60″ nord, Longitude +0° 0′ 0,00″.



Histoire

L’histoire de Pedreguer a son début dans la forteresse d’origine musulmane située dans l’Ocaive (378 mètres), connue comme le Castillo de l’Ocaive, et qui était utilisé par les habitants des hameaux de la zone comme un refuge et une défense. Dans la zone où se trouve la forteresse, existent aussi des restes archéologiques de l’époque ibérique.

Pere Eiximen Carròs, amiral de Jaime I, conquis la population en 1249, qui pendant l’étape de la domination musulmane avait été un hameau. En 1609, Pedreguer avec ses hameaux de Matoses et Albardanera, plus tard dépeuplés, comptait une centaine de maisons de morisques. Après leur expulsion, le comte d’Anna a repeuplé le lieu avec des gens originaires de Catalogne et de Majorque.

C’est en 1693, qu’elle devient une ville indépendante.

En 1837 Pedreguer a initié un long litige contre le comte de Cervellón, le litige qui a été résolu en 1862 au moyen du paiement au comte de 210.000 salaires qui rachetaient à la population des droits seigneuriaux que le comte avait sur elle.[/fusion_text]