En 2010, la réserve zoologique Safari Park Vergel a fermé ses portes pour toujours après presque 40 ans d’activité. Depuis lors, le complexe de 44 hectares est passé de main en main sans réouverture ni nouvelles propositions. Il semble enfin qu’il sera utilisé comme, cette fois, le cadre d’un macrofestival qui, selon les organisateurs, en fera une référence au niveau européen.

Les organisateurs du célèbre festival de la Méduse, qui réunit chaque année des dizaines de milliers d’amateurs de la musique hardcore et hardstyle de Cullera, sont maintenant parvenus à un accord pour lancer une nouvelle proposition dans l’ancienne réserve zoologique. Ils le feront dans une ligne complètement nouvelle et, bien que proche, différente de celle de sa grande sœur dans la province de Valence.

Sous le nom d’Octopus, l’organisation entend faire venir cet été déjà, du 17 au 20 juillet, les principaux DJs hardcore et hardstyle, qui n’ont pas encore pénétré en Espagne mais qui balayent le nord de l’Europe. Des noms tels que AniMe et Angerfist ont déjà confirmé qu’ils allaient être présents, et ils seront rejoints par d’innombrables artistes du genre.

Ils espèrent que ce nouveau pari sera suivi par 15.000 personnes par jour, au moins pendant les deux prochaines années avant la construction du complexe hôtelier, comme l’a publié le journal Las Provincias. Après cela ? Ils ne savent toujours pas ce qu’ils vont faire du festival, bien que les organisateurs aient l’intention de le maintenir dans la région en raison de son importance touristique pendant les mois d’été.

Pas de demande d’autorisation

Le festival Octopus dans les anciens terrains du parc safari d’El Verger, qui a déjà été annoncé par ses organisateurs, n’a pas, pour le moment, l’autorisation du Ministère régional de l’Agriculture, du Développement rural, de l’Urgence climatique et de la Transition écologique, bien que cette autorisation soit nécessaire car les terrains sont situés dans la zone du PORN (Plan de gestion des ressources naturelles) du Marjal Pego-Oliva, et à côté du parc naturel lui-même. Dans tout ce domaine de l’atténuation des impacts de la zone protégée, toute activité doit être approuvée par l’administration compétente en matière d’environnement.

Le macrofestival Octopus, avec trois jours de concerts hardcore et hardstyle et une zone de camping, non seulement n’a pas ce permis, mais il ne l’a pas non plus demandé. Selon le rapport d’hier après-midi, le ministère régional lui-même n’a même pas  » de trace d’une quelconque demande à cet égard « .

Vente de billets sur Internet

Entre-temps, Octopus a déjà un site Web, qui indique que la vente de billets débutera le 9 février. Les billets les moins chers sont à 39,95 euros, bien que les petits caractères ajoutent que « les prix augmenteront à mesure que les sections établies seront épuisées.

Curieusement, le site Internet ne précise pas le lieu du festival, si ce n’est qu’il indique qu’il se déroulera  » dans un espace idyllique en pleine nature, à côté de la plage « . Cependant, plusieurs pages spécialisées précisent qu’il sera dans l’enceinte du Safari Park. Ceci est également confirmé par la mairie de Verger.

D’autre part, certains de ces sites spécialisés avancent déjà quelques noms de l’affiche du festival. Plus précisément, ceux des groupes hardcore comme Angerfist, Mad Dog ou AniMe.

 

Source : denia.com – lamarinaplaza.com