plastiques dans la mëditerranée

L’organisation WWF se jettera à la mer pour nettoyer les plastiques qui se trouvent dans les eaux de la Méditerranée et le fera avec un bateau solaire pendant deux semaines, comme communiqué par le groupe écologique.

Cette action s’inscrit dans le cadre de la campagne Nature sans Plastiques et débutera le samedi 7 septembre prochain à Alicante. L’objectif du WWF est de sensibiliser à ce problème, notamment en Méditerranée, car le plastique représente 95% des déchets qui flottent dans ses eaux. Selon le WWF, la Méditerranée n’accumule que 1% de l’eau mondiale et 7% des micro-plastiques mondiaux.

En outre, il rappelle que cette mer a atteint des niveaux élevés de pollution par les micro-plastiques. Concrètement, il indique que la concentration est de 1,25 million de fragments par kilomètre en Méditerranée (d’une superficie de 2,5 millions de km), soit une quantité presque quatre fois supérieure à celle de l’Île du Plastique, située dans l’océan Pacifique.

En outre, l’organisation souligne que l’Espagne est le deuxième pays qui rejette le plus de plastique dans la Méditerranée, après la Turquie, et le quatrième pays de l’Union européenne qui consomme le plus de plastique.

Cette initiative débutera le samedi 7 septembre à Alicante et fera escale à Altea (du 10 au 12 septembre), Calpe (du 14 au 16 septembre), Gandía (du 16 au 19) et se terminera à Valence le 24 septembre après son arrivée le 21 septembre.

WWF explique que le bateau solaire est un catamaran de quatorze mètres de long qui se déplace uniquement avec l’énergie du soleil, à travers un système photovoltaïque de panneaux solaires et d’accumulateurs d’énergie. Ce navire détient le record Guinness pour avoir été le premier navire solaire à traverser l’océan Atlantique en 2007.

L’action à mener consistera à nettoyer à la fois la surface et les fonds marins. Des plongeurs bénévoles et des clubs de plongée aideront lors du nettoyage.

A chaque point d’arrêt, le WWF mettra en place un point d’information sur la plage ou la promenade et développera des activités éducatives afin de rendre visible l’impact des déchets plastiques sur la faune marine.

Source : levante-emv.com