Le virus est à peine présent dans 25 municipalités de la Marina Alta

Désinfection effectuée dans une installation publique à El Verger à la fin du mois d’août, alors que l’on s’inquiétait de l’augmentation du nombre de cas dans cette municipalité.

75% des localités de la région n’ont qu’un seul cas actif de covid, comme Pego et Pedreguer, ou aucun, comme c’est le cas de Verger, qui était l’un des foyers les plus préoccupants à l’époque.
Les 8 autres villes sont sur la bonne voie : Dénia, qui comptait 233 infections actives, n’en compte plus que 10, Xàbia est passée de 68 à 5 et Ondara de 26 à 4

Toute résurgence peut ternir toute statistique, mais il semble que la Marina Alta ait le droit de rêver de revenir à la situation de la fin de l’état d’alerte, lorsque l’incidence du coronavirus était pratiquement nulle. Aujourd’hui, à la mi-octobre, un total de 25 villes de la Marina Alta ont déjà atteint, ou sont sur le point d’atteindre, la même situation. Ce sont celles qui ont un ou aucun cas actif -celles qui sont survenues au cours des quatorze derniers jours et qui marquent l’incidence réelle de l’épidémie. Elles constituent 75 % des municipalités de la région.

Parmi celles qui sont actuellement à zéro, la présence de Verger est significative, fin août, l’une des principales sources d’infection dans la Marina Alta, ce qui a même conduit à des mesures extraordinaires. Xaló et Orba, qui ont également souffert d’une certaine incidence du virus (Orba avait 8 cas actifs), n’ont plus d’infection active, pas plus qu’une autre ville de taille notable comme Poble Nou de Benitatxell. Parmi celles qui n’ont qu’un seul cas actif, on trouve des villes importantes sur le plan démographique comme Pego, Pedreguer et Els Poblets. L’incidence du virus n’a jamais été excessive dans ces régions.

Cependant, les huit populations restantes, qui sont celles qui enregistrent plus d’un cas actif, sont sur la bonne voie. Ils ont réussi à réduire ce taux d’épidémie à des niveaux extraordinaires. L’exemple le plus emblématique est celui de Denia, parce que c’est la population la plus touchée par le covid et parce que c’est toujours celle qui compte le plus de cas actifs, soit dix au total à l’heure actuelle. Mais ce n’est rien comparé aux 233 cas qui ont été ajoutés au début du 10 septembre dernier. Elle a réduit ce chiffre de 95%.

D’autres municipalités ont procédé à des réductions similaires : Xàbia a réussi à accumuler 68 cas actifs positifs et n’en compte plus que 5 ; Calp a doublé cette courbe, passant de 34 à seulement 4 ; et elle est également en train de descendre dans le district d’Ondara, une autre des villes qui suscitait autrefois des inquiétudes : elle a atteint 26 cas actifs et n’en compte plus que 4.

Il s’agit donc d’un déclin régional : la Marina Alta a atteint, également dans la première moitié de septembre, les 403 cas actifs. Selon la dernière mise à jour du ministère de la santé, il n’y en a plus que 39. Dans le tableau ci-dessous, vous pouvez voir comment il y a d’autres villes – Benissa ou Gata – qui n’ont pas connu une baisse aussi importante mais parce que leur taux de cas n’a jamais été préoccupant.

Cependant, la vérité est que toutes les grandes populations de la côte continuent d’être infectées dans les dernières mises à jour. Il ne faut pas oublier qu’avec la fin de l’état d’alerte et le début de la désescalade, cette région est venue ajouter un mois sans aucun résultat positif.

Le virus est à peine présent dans 25 municipalités de la Marina Alta

Source : lamarinaplaza.com