sendas-cap-prim-300x300

Xàbia jouit d’une vue exceptionnelle depuis différents points en hauteur de la commune. L’une des plus spectaculaires est celle du Cap Prim, avec la baie de Portitxol à droite et la baie de Sandinera et le reste de la côte de Xàbia, jusqu’au Cap Sant Antoni, à gauche.

Il vaut la peine de profiter des paysages qu’offre cette enclave, même si y accéder est une mission un peu risquée.

Ces dernières années, en raison de l’érosion et de la négligence des administrations publiques, les chemins et sentiers qui vont de la Creu del Portitxol à la pointe du Cap Prim se sont dégradés. Les pluies et le manque d’entretien ont rendu beaucoup de ses ramifications, utilisées par les randonneurs et les sportifs, presque infranchissables, devenant dangereuses dans certains tronçons.

Surtout l’érosion du sol a soulevé dans plusieurs sections robustes racines qui envahissent complètement la route, ce qui oblige à les contourner avec précaution pour ne pas trébucher. Sans parler des tronçons inégaux où il y a des marches en bois presque découvertes et lâches ou pleines de blocs rocheux. Bien que ce qui trahit le plus le manque d’entretien sont les garde-corps en bois, qui dans de nombreux cas, sont mal fixées ou directement cassés.

Il y a quelques mois, à la demande d’une motion du groupe Compromis, la séance plénière du Conseil municipal a approuvé à l’unanimité une étude de la situation, non seulement du sentier du Cap Prim mais aussi de tous les sentiers de montagne de la municipalité, afin de sauver et valoriser les paysages naturels de Xàbia. Pour le moment, aucune action n’a été annoncée, ce qui, pour le beau temps, devrait être urgent.

Le week-end dernier, avec un climat splendide et l’arrivée des visiteurs valenciens ─beaucoup fuyaient le Fallas─, Cap Prim était plein de randonneurs. Et nous ne sommes qu’en mars. Le nombre de personnes se multiplie en été, voire à Pâques.

Ce qui est inquiétant, c’est qu’il n’est pas seulement fréquenté par des adultes, parce que c’est un parcours assez facile et court et qu’il y a beaucoup de familles qui choisissent de faire ce chemin avec des enfants, ce qui augmente le risque d’accident.

 

Source : lamarinaplaza.com