Histoire de la Crique du Français

Le suisse qui a acheté un terrain à Xàbia pour échapper à la guerre, l’a gardé vierge pendant un siècle.

Bien qu’on se souviendra toujours de lui comme tel, le célèbre graveur André Lambert n’était pas français, mais suisse, bien qu’il soit né à Stuttgart (Allemagne) en 1884. Dans une lettre écrite à un ami au début des années 1920 en latin, l’une des langues qu’il maîtrisait, Lambert a dit qu’il avait découvert Xàbia “fuyant les horreurs de l’hiver parisien” et qu’il pensait que le lieu était caché et “heureux, protégé et merveilleusement orné des bienfaits de la nature”.

Lambert – qui n’a pas fait la Grande Guerre parce qu’il était ressortissant Suisse, pays neutre – a acheté 10 hectares de terre au bord de la mer avec l’argent laissé par son ami Hans Diefenbach, héritier d’un riche marchand en Inde et accueilli par la famille de son ami après avoir été orphelin, socialiste, proche de Rosa Luxemburg et pacifiste, il a pris part au combat comme médecin militaire et est mort lorsqu’il a été frappé par une grenade, explique Josep Montes dans le livre Los Lambert, entre Paris et Xàbia.

La dévastation physique et morale causée par la Première Guerre mondiale a conduit Lambert à Xàbia après qu’une connaissance lui ait recommandé de visiter le petit village d’agriculteurs et de pêcheurs à l’ombre de la montagne Montgó, qu’il trouva bucolique.

“La tranquillité règne partout : la villa semble dormir sur un lit de fleurs et de fruits. Dans le port, où de nombreux navires venaient pour transporter des raisins secs et toutes sortes de marchandises, un petit bateau navigue rarement dans l’eau. Dans les grands magasins, vous ne trouverez que des souris (……) et vous penserez tristement à l’abondance des temps passés : tout a déménagé à Dénia. Il y a des gens qui sont dégoûtés par cet État et qui, rêvant de la prospérité passée, forment de grands projets pour rétablir le commerce et augmenter les affaires. D’autre part, il me semble que tout cela s’est passé ainsi à cause de la volonté du ciel et de l’effet de la bienveillance divine singulière”, écrivait-il dans la même lettre des années 1920, sauvée en 2014 par la Fondation Cirne.

Affiche-Los-Lambert-entre-Paris-y-Xabia

Lambert et son épouse Raquel sont tombés amoureux de l’endroit où ils ont bâti leur maison, située à l’extrémité sud de la baie de Xàbia, dans la zone connue sous le nom de Portitxol, qui était alors loin du centre-ville et qu’ils avaient l’habitude de grimper à dos d’âne, a attiré le père du premier.

André Lambert Jordan, architecte, né en 1851 à la Chaux-de-Fonds, le village de Le Corbusier, auteur, entre autre du Musée historique de Berne, conçu à l’origine comme musée national suisse. Au cours des dernières années de sa vie, il a consacré une grande partie de sa vie à un portrait systématique et magistral du paysage urbain et rural, des monuments, des objets du quotidien et de l’architecture de Xàbia.

“Dans ses dessins, aquarelles et descriptions littéraires de vergers et de villas , il reflétait dans les moindres détails le monde méditerranéen des jardins et de la culture de l’eau, l’éloge de l’ombre et du contrôle microclimatique qu’il associait si souvent aux racines islamiques de l’autre rive de la mer”, écrit l’œuvre Xàbia, le regard d’un architecte (1922-1928) Vicent Garcia.

Bien que la région se revalorise depuis le milieu des années 1950, André Lambert, décédé en 1967, et sa fille Mila, peintre et auteur de livres d’art pour enfants, qui a remporté le Prix international de Bologne pour l’illustration, ont gardé cet endroit presque comme il était il y a un siècle.

Source : elpais.com

Comment arriver à la Cala del Francés ?

La Cala del Francés est situé entre la Cala Blanca et le Cap San Martín, et dispose de deux accès à pied :

Si vous allez à Cala Blanca, vous pouvez atteindre la deuxième crique et de là, suivre la côte pour atteindre la Cala del Francés. Cette route peut être très inconfortable, car vous marchez tout le temps sur de gros rochers, et s’il y a de la houle, vous pouvez être mouillé ou glisser, en allant tout près de la mer.

L’autre accès est celui dont son départ est situé en haut de la montagne, mais ne vous inquiétez pas, vous n’avez pas à grimper ! Si vous allez le long de la route de Calablanca, (derrière le Xabia International College), un peu après le point de vue des caletes, où vous pouvez laisser votre voiture, il y a une clôture et une porte de métal. Eh bien, cette porte est toujours ouverte, puisque la plage est publique et bien que la famille qui possède le terrain a mis cette porte, l’accès est ouvert pour tout le monde.

Une fois que vous passez la porte vous allez à gauche et puis à droite à côté du mur de pierre, ici vous pouvez voir le chemin qui descend jusqu’au niveau de la mer. Il n’est pas compliqué, il est bien entretenu et ombragé, à cause de toute la végétation le long du chemin. Bien que la montée soit un peu plus difficile…….

Quand vous arrivez à la crique, vous trouverez des eaux turquoises cristallines ! C’est magnifique…..vous avez aussi des vues incroyables sur la baie de Xàbia, la Cala Blanca, le Montgó et le cap de San Antonio.

 

Histoire de la Crique du Français

Vues du point de vue des caletes

Histoire de la Crique du Français

Descente vers la crique du français

Source et photos : explorandosinrumbofijo.com