Incivisme dans les montagnes de la Marina Alta

Les sommets de la Marina Alta tels que le Montgó, le Penyal d’Ifac ou la Serra d’Oltà vivent les week-ends un fourmillement de randonneurs qui, en de nombreuses occasions, ne remplissent pas cette prémisse fondamentale de profiter de la montagne sans laisser de traces.

Deux groupes de randonnée historiques de Marina Alta, le Centre Excursionista de Xàbia et le Grup de Muntanya de Calp, ont détecté des comportements inciviquess dans le Montgó et la Serra d’Oltà. Le premier a trouvé les restes de deux feux qui ont été allumés au sommet du Montgó. La roche noircie révèle que des feux ont été allumés dans un endroit où cela est strictement interdit. Le risque d’incendie est énorme. Ce sommet est balayé en permanence par le vent et les flemmes peuvent voler et s’enflammer en différents points de la montagne protégée. Allumer des feux est une imprudence inexplicable.

Incivisme dans les montagnes de la Marina Alta

Les restes des feux allumés au sommet du Montgó – CENTRE EXCURSIONISTA XÀBIA

Ce week-end, le Centre Excursionista de Xàbia a également localisé les restes d’une beuverie ( botellón) dans le ravin de Santa Llúcia, où commence la montée vers La Plana et le Montgó. Bouteilles, canettes, verres, masques, etc… jetés par terre.

Incivisme dans les montagnes de la Marina Alta

Restes d’un  » Botellón » à proximité de Santa Llúcia

Le sommet de la Serra d’Oltà, à Calp, n’échappe pas non plus à l’action des incivils. Il y a des groupes de randonneurs qui conquièrent ce sommet et qui veulent laisser une signature indélébile et terriblement peu civique. Ils peignent et inscrivent leurs noms sur les rochers et les panneaux indicateurs. Ce qui est frappant, c’est qu’ils signent en tant que « montagnards », alors que la règle de base de ceux qui gravissent la montagne est de passer sans laisser de trace. Le Grup de Muntanya de Calp a rappelé qu’il avait placé une boîte aux lettres et un livre sur ce pic pour que les randonneurs puissent y laisser leurs messages. Et il a exhorté à « profiter de la nature en laissant le moins de traces possibles de notre visite ».

Incivisme dans les montagnes de la Marina Alta

Un graffiti daté de 2021 et réalisé sur un rocher au sommet de la Serra d’Oltà à Calp / GRUP DE MUNTANYA DE CALP.

Source : informacion.es (Alfons Padilla) – javea.com (Verónica Blasco)