avenida-fontana-300x300

La « Gota Fría » qui a balayé la province du nord au sud depuis jeudi saint commencera à s’estomper tout au long de la journée du lundi 22 avril, mais pourrait encore laisser de fortes pluies, en particulier dans la Marina Alta, la région où il pleut le plus et qui ne dispose toujours pas des infrastructures nécessaires pour retenir les eaux de pluie.

L’instabilité, après avoir collecté plus de 150 litres par mètre carré en moyenne en quatre jours, se poursuit au moins jusqu’à mercredi, selon les prévisions de l’Agence nationale de météorologie. Ce sont les pluies les plus intenses en un mois d’avril en 73 ans, qui vont avoir un effet miracle pour la récupération des aquifères.

Les pluies se poursuivront ce lundi 22 avril dans la Communauté Valencienne, et des vents forts souffleront à intervalles dans la zone méditerranéenne. En fait, sept provinces de la péninsule orientale seront en alerte par la pluie, le vent et les vagues, selon les prévisions de l’Agence nationale de météorologie.

L’Agence d’Etat de Météorologie (Aemet) a décrété hier soir l’alerte rouge pour le risque de fortes pluies dans la zone nord-est de la province, les comtés de Marina Alta et El Comtat. L’annonce est intervenue le soir du dimanche 21 et aux petites heures de la nuit, la tempête qui frappe le territoire d’Alicante depuis jeudi dernier a fortement rebondi, et se poursuivra au moins pour la journée d’aujourd’hui, lundi 22. La possibilité de fortes pluies sera plus probable aux premières heures de la journée.

Les précipitations pourraient atteindre jusqu’à 50 litres par mètre carré au cours de la première moitié de la journée dans ce secteur. De plus, Aemet a établi l’alerte pour les vents forts dans toute la province pendant la première moitié de la journée, qui pourraient atteindre 70 kilomètres à l’heure, ainsi que pour les phénomènes côtiers sur la côte nord. Selon les prévisions préparées par cet organisme, les pluies seront reportées à partir de midi, mais peuvent encore réapparaître demain après-midi. Toutefois, elles seraient plus faibles que celles enregistrées ces derniers jours.

Dimanche 21 avril

La pluie a donné une trêve dans la nuit de samedi et dimanche matin dans la moitié sud de la province, et dans le reste a également diminué en intensité. Toutefois, à partir de 15.00 heures la pluie est de retour pour entrer dans les noyaux de nuages de la mer, qui balayaient le territoire du sud au nord. Un épisode que le Laboratoire de climatologie de l’Université d’Alicante (UA) a raconté presque en direct, même tard dans la nuit.

A partir de 17.00 heures, les précipitations dues à la Gota Fría sont revenues pour être généralisées et en plus elles ont gagné une intensité notable. Ainsi, par exemple, selon les registres des observatoires de l’Associació Valenciana de Meteorologia (Avamet), à Xàbia est tombé toute la journée hier 267 litres par mètre carré, et 242 en Jesus Pobre, également dans la Marina Alta, ainsi que 231 à Dénia.

Selon les données recueillies par Avamet. Le record le plus élevé a été enregistré à Agres, où jusqu’à minuit dernier, 345 litres par mètre carré étaient tombés. La Vall de Laguar, Benigembla, La Vall d’Ebro et Castell de Castells, ainsi que 230 autres communes, comptaient plus de 300 litres. Ce qui est frappant, c’est que parmi ces derniers se trouve Torrevieja, avec 234 litres.

Aemet décrète le niveau rouge depuis dimanche 23h30 jusqu’à 6h du matin du lundi

La trombe d’eau qui s’est déchaînée dimanche 21 avril après-midi dans la Marina Alta et qui a déjà laissé des records de plus de 250 litres par mètre carré à Xàbia a provoqué un flux sans fin d’incidents. Xàbia et Dénia sont les municipalités les plus touchées.

Xàbia

 

A Xàbia, hier soir plus de 300 personnes ont été évacuées. Plus précisément, 89 personnes ont passé la nuit dans l’abri provisoire mis en place par la Croix-Rouge. Le camping El Naranjal, qui se trouve dans la région d’Arenal, a été évacué.

C’est ce centre touristique qui a enregistré le plus de complications. Ses rues sont parfois inondées de près d’un mètre d’eau. Des dizaines de conducteurs ont été piégés. La police locale, la Croix-Rouge, la protection civile, la Garde civile et les pompiers ont travaillé sans répit. Leur priorité est de secourir les personnes piégées dans les voitures et les maisons. À Xàbia, plus de 250 demandes d’aide ont été reçues, la majorité des gens étant restés coincés dans leur voiture.

Pendant ce temps, les pompiers ont secouru entre 50 et 70 personnes qui ont été amenées sur le parking de l’hôpital de Denia et à l’hôpital lui-même si elles avaient besoin d’une aide médicale (les personnes âgées en crise d’anxiété, essentiellement). Ils ont reçu 263 alertes d’urgence. Ils ont trouvé des parkings souterrains avec deux étages inondés. Ils doivent effectuer 95 pompages pendant la journée, mais, pour cela, il faut qu’il cesse de pleuvoir. Un de leurs véhicules a eu de la difficulté à traverser une zone de deux mètres d’eau et a été heurté par une voiture qui a été submergée.

La rivière Gorgos a débordé à Xàbia vers 1h du matin. Elle est sortie par le Camï del Llavador, qui est son déversoir naturel. Toute cette eau est allée à l’Arenal, qui est aujourd’hui un fleuve formidable. Les rues menant à la promenade de la plage d’Arenal sont des torrents.

riu-gorgos-768x516

Dénia

Le Partida Madrigueres de Dénia a enregistré, vers 21 heures, plus de 100 litres par mètre carré accumulés en 12 heures. Les inondations formées dans les rues ont provoqué l’interruption de la circulation de différentes routes : Miguel Hernández, Marineta Casiana, Joan Fuster et Explanada Cervantes, ainsi que les routes : del Llavador, camí Gandía, km 1, Pinaret d’Elies (ancienne usine de Portland).

Dans la rue Patricio Ferrándiz, l’eau dépasse le trottoir et selon les voisins, elle commence à pénétrer dans les maisons. La situation est également aggravée dans la Paseo del Saladar, où l’eau atteint le milieu de la roue des véhicules en stationnement.

Dimanche 21 avril, la pluie est intense à Denia et dans la région.

A 21h50, Denia a enregistré 140 litres/m2 selon les données du web inforatge.com.

A 22h25, 150 litres/m2 dans la Partida Madrigueres.

A 23h30, les données de pluie dans la Partida Madrigueres étaient proches de 195 litres/m2, mais la quantité était plus élevée dans l’EATIM Jesús Pobre où 235 litres/m2 ont été enregistrés, tandis que dans la station Santa Llúcia la pluie accumulée était de 230 litres/m2.

Après 1 heure du matin, Dénia avait accumulé environ 240 litres/m2 en environ sept heures de pluie intense.

Nombreux garages souterrains sont inondés, plusieurs rues, magasins…La tempête a également entravé les réseaux de communication et  la réception du signal de télévision.

san-andres-768x446

Source :  lamarinaplaza.com – AEMET – diarioinformacion.com – denia.com