Fermeture des hôtels dans la Marina Alta

Les hôtels de la Marina Alta et de la Communauté Valencienne sont prêts à fermer dans un délai maximum de 72 heures.

Hosbec, le plus grand employeur hôtelier de la Communauté Valencienne, a recommandé ce dimanche à tous les hôtels et logements touristiques de la région de fermer leurs installations tant que durera l’alarme et l’urgence sanitaire. L’entité a ajouté que le délai pour se conformer à cette décision est de 72 heures, c’est-à-dire avant 0h00 le jeudi 19 mars, « quand il y aura une fermeture complète des établissements.

Pour sa part, des sources de l’Association des hôtels de la Marina Alta (Aehtma) calculent que cette mesure pourrait devenir une réalité avant même mardi prochain. Les deux entités ont souligné que cette fermeture sera effectuée de manière « ordonnée », en veillant à tout moment à la situation des dernières personnes séjournant dans les hôtels et les appartements. Il est évident que la fermeture ne peut pas être décrétée comme ça, mais en pensant à la situation de ces clients et à leur sécurité.

Tout cela se fait sans décision explicite de l’administration. En fait, dans sa déclaration, Hosbec ajoute que « nous aurions souhaité que la fermeture soit décrétée par ordre du gouvernement, comme cela s’est produit dans d’autres pays, mais en l’absence de décision politique, nous, les hôteliers, avons décidé de nous autoréguler en application du moindre sens de la raison et de la responsabilité en ces temps graves. Ainsi, dans le cadre de la Communauté « des centaines d’entreprises ont déjà décidé de fermer et beaucoup d’autres se joignent à cette mesure comme un impératif pour maîtriser la crise sanitaire qui provoque une grave crise économique.

Pour les hommes d’affaires, « l’activité hôtelière et de vacances est clairement incompatible avec les mesures décrétées hier par le gouvernement central pour confiner la population chez elle, et pour maintenir les hôtels ouverts, nous ne pouvons pas garantir les conditions d’isolement nécessaires pour contrôler la pandémie de coronavirus ».

Cette décision a été communiquée aux autorités du tourisme de la Communauté de Valence, à la Présidence de la Generalitat et aux maires des principales mairies pour leur information.

« Ce délai est plus que raisonnable, surtout si l’on tient compte du fait que l’état d’alerte a été déclaré vendredi dernier et qu’il y aura donc eu une période de près d’une semaine pour procéder au rapatriement et au retour de tous les touristes sur leur lieu d’origine », a poursuivi M. Hosbec.

Comment se déroulera la fermeture

Cette fermeture ordonnée doit se faire « toujours selon des critères de conformité inexcusables tels que la sécurité de notre personnel, les droits fondamentaux d’hygiène, de santé et d’alimentation des clients et la nécessité obligatoire de prévenir la contagion au sein des établissements ».

Pour cette raison et tant que le processus de fermeture dure, Hosbec a donné les instructions suivantes à ses clients :

Les hôtels doivent immédiatement informer tous leurs voyagistes, agences et clients directs de la situation exceptionnelle dans laquelle se trouve le pays, en indiquant que tous les contrats d’hébergement sont suspendus, quelle que soit la date (0h00 le jeudi 19 mars). Dans la communication aux clients, il sera précisé que s’ils ont voyagé par l’intermédiaire d’un voyagiste, ils doivent le contacter immédiatement pour organiser leur rapatriement, et s’ils sont des clients à réservation directe, ils doivent organiser leur transfert par leurs propres moyens.

Mesures après le décret d’alerte

Le communiqué indique également les mesures particulières prises après le décret d’alarme :

Les clients doivent rester dans leur chambre, leurs mouvements d’entrée et de sortie de l’hôtel étant limités.

Les sorties de l’établissement par les clients ne peut se faire que dans les cas suivants : de quitter définitivement l’établissement (dans leur propre véhicule, bus, train, avion ou bateau) Il est important que vous vérifiiez auprès de votre agence ou de votre entreprise la confirmation des services de transport, afin d’éviter toute surcharge inutile dans les gares ou les aéroports correspondants.

Pour l’achat de denrées alimentaires, de produits pharmaceutiques et de produits de première nécessité

Pour fréquenter les centres et services médicaux et les établissements de santé.

Pour se rendre dans des établissements financiers et d’assurance.

En cas de force majeure ou de nécessité.

Dans ces cas, il est recommandé que les voyages soient effectués individuellement et non en groupe familial complet, sauf si c’est pour l’accompagnement de personnes handicapées ou pour une cause similaire.
S’il est nécessaire de quitter l’établissement, il doit toujours être accompagné d’une pièce d’identité personnelle (carte d’identité ou passeport), ainsi que de la carte d’identité de l’établissement correspondant.

Les hôtels doivent sceller toutes les zones communes pour éviter la concentration des clients, en enlevant les tables, les chaises, les hamacs et autres. Toutes les salles de réunion, de jeu et de loisirs doivent être fermées, ainsi que les zones destinées aux piscines, jardins, mini clubs, gymnases, spas, installations sportives et autres.

Les services de salle à manger et de bar seront limités pour répondre aux besoins minimums de nourriture et d’hydratation des clients pendant qu’ils sont dans l’établissement en attendant leur départ. Des quarts de travail et des mesures de précaution seront mis en place pour le service de la cantine, et le service du bar pourra être remplacé par des distributeurs automatiques ou même la vente de boissons alcoolisées pourra être limitée.

Les services de nettoyage et d’étage peuvent être réduits ces jours-là, se limitant au changement des serviettes et à la fourniture d’équipements d’hygiène personnelle.

Hôtels qui souhaitent rester ouverts

Bien que les associations d’hôtels préconisent la fermeture, certains établissements peuvent envisager de rester ouverts. Dans ce cas, toutes les mesures exprimées ci-dessus sont « d’application obligatoire pour l’hôtel et ses clients pendant la durée de l’état d’alerte décrété pour 15 jours ».

Source : lamarinaplaza.com