Festival du film de voyages à Jesús Pobre

//Festival du film de voyages à Jesús Pobre
Chargement Évènements
  • Cet évènement est passé

Festival-du-film-de-voyages-à-Jesús-Pobre

Tour du monde depuis Jesús Pobre lors du festival du film de voyages

Un festival qui a déjà eu 9 éditions arrive à La Marina Alta, c’est le Festival de Cinéma de Voyage Ocejón qui est né au pied du Pico Ocejón, dans la Sierra Norte de Guadalajara, où il a eu lieu jusqu’à présent, mais cette année il est déplacé à Jesús Pobre, au pied de la Montgó.

Ainsi, du vendredi 9 au dimanche 11 novembre, vous pourrez profiter du programme intéressant et varié proposé par ce festival particulier soutenu par l’Associació de Veïns i Veïnes de Jesús Pobre : projections de longs métrages, concours de courts métrages, conférences, exposition photo, activités pour enfants…. Tout cela avec un dénominateur commun : le voyage.

Les activités de cet intense week-end commenceront le vendredi 9 après-midi avec La Cinecleta, une proposition unique qui correspond parfaitement à l’essence même du concours. Ce projet culturel et social du cinéma itinérant a d’abord parcouru le territoire africain, puis la géographie espagnole, en proposant des projections de films où le spectateur doit pédaler pour générer l’énergie nécessaire à la magie de sa sélection attentive de courts métrages.

Un autre des activités du Festival du film de voyages à Jesús Pobre, sera l’intervention de Paco Tortosa, l’un des pionniers du cyclotourisme en Espagne, le dimanche 11 novembre. Tortosa a parcouru plus de 340.000 kilomètres à bicyclette, toujours dans le calme, depuis plus de trois décennies, et ces expériences ont donné lieu à une trentaine de livres avec le vélo comme personnage principal, qui nous permettent de découvrir le patrimoine naturel et culturel de Valence et de la péninsule ibérique. Le premier d’entre eux, Espagne à vélo, écrit à quatre mains entre Tortosa et Mar Fornés en 1983, est un classique de la littérature de voyage.

La photographie a aussi sa place dans le Festival avec l’exposition « La Marina, entre mar i muntanyes » dans laquelle Paco Costa présente une sélection d’images qui transmettent la beauté de notre région, mais aussi la finesse de son écosystème et la saturation qui la menace. Parmi les images que l’on peut voir jusqu’au 23 novembre au Centre Social 8 de Març de Jesús Pobre se trouve celle qui a gagné cette année le concours international de photographie de la nature de Montphoto, ainsi que celle qui a remporté le prix GDT European Wildlife Photographer of the Year de l’année 2016.

Et bien sûr, le week-end sera plein de films, des genres et des tailles les plus divers : Ainsi, les spectateurs qui se tiendront à la Sala Multiusos del Polideportivo de Jesús Pobre  – le lieu des projections – entreprendront un voyage cinématographique qui les mènera de Jesús Pobre à la France rurale actuelle sous la direction d’Agnes Varda, l’une des meilleures directrices contemporaines, avec son célèbre film Rostros y lugares (Visages et lieux) ; Ils traverseront le Japon avec Atrapados en Japón, un film de la Chilienne Vivienne Barry qui raconte une histoire inhabituelle qui s’est déroulée pendant la Seconde Guerre mondiale ; ils découvriront l’Inde dans une camionnette avec Anochece en la India de Chema Rodríguez ; ou ils traverseront l’Atlantique avec un vieux bateau de pêche chargé de matériel humanitaire en route vers Haïti dans le film de Elena Molina Rêve de Mousse. Ce ne sont là que quelques-unes des étapes d’un voyage qui transportera également des spectateurs en Argentine, en Suède, en Syrie…

Le Cinecleta

Le festival cherche aussi à apporter la magie du cinéma aux plus jeunes, de sorte que, en plus des projections de la Cinecleta, le samedi matin, vous pouvez également profiter d’une amusante Pasacalle de Cine, qui vous invite à visiter la ville, déguisés et au rythme de la dulzaina, ce qui étend la « folie et le cinéma de voyageurs » à tous les voisins. Le long métrage d’animation primé El lienzo (La Toile), un film original du réalisateur français Jean-François Laguionie qui, inspiré par l’esthétique des artistes Matisse, Derain et Bonnard, raconte les malheurs des personnages qui laissent un tableau inachevé pour chercher leur créateur dans d’autres œuvres, a également été programmé pour un public enfant.

Programme du Festival du film de voyages à Jesús Pobre

Vendredi 9 novembre

18:30 Inauguration du festival

18:45 La Cinecicleta, un voyage à vélo à travers l’Afrique avec la magie du cinéma sans prises éléctriques.

21:00 Mousse de John Hellberg. Suède, 2014. 41 min.

Samedi 10 novembre

11:00 Pasacalle de Cinema

11:30 Alegría (Joie) de Katalin Egely. Argentine, Hongrie, 2018. 4 min.

11:45 Rêve de Mousse de Elena Molina. Espagne, 2018. 76 min.

13:20 Tauromachie de Jaime Alekos. Espagne, 2017. 20 min.

18:00 Corp. de Pablo Polledri. Argentine, 2016. 9 min.

18:10 Atrapados en Japón (Piégés au Japon) de Vivienne Barry Onfray. Chili, 2016. 67 min.

19:35 Anochece en la India (La nuit tombe en Inde) de Chema Rodriguez. Espagne, 2014. 94 min.

22:10 Visages-villages de Agnes Varda et JR. France, 2017. 90 min.

Dimanche 11 novembre

11:00 Vientos del pueblo sirio (Les vents du peuple syrien) de Mario Hernández. Espagne, 2018. 19 min.

11:35 Mothertongue de Teresa Sendagorta. Espagne, 2016. 73 min.

13:05 Charla con Paco Tortosa: “Altra manera de mirar el món: viatges assossegats, poètics i sensuals” (conférence de Paco Tortosa : « Altra manera de mirar el món : viatges assossegats, poètics i sensuals » (Une autre façon de voir le monde : voyages tranquils,poetiques et sensuels)

14:15 Cérémonie de clôture et de remise des prix