Course de natation et méduses à Calp

« Les eaux étaient infestées de méduses. » « Il y en avait tellement ». Ces témoignages ont pu être entendus de la part des participants qui ont pris part hier dimanche à la VI Volta al Penyal d’Ifach, une épreuve de natation de grand prestige sur un parcours de 3.600 mètres qui contourne l’emblématique Peñon de Calpe.

Les méduses sont ainsi devenues l’un des principaux ennemis des 700 nageurs qui ont participé à l’événement. Certains d’entre eux ont publié ces dernières heures dans les réseaux sociaux des photos montrant les piqûres qu’ils ont eu pendant la course, dans différentes parties de leur corps.

Curieusement, et dans ces mêmes commentaires, certains de ces sportifs et sportives, ont pris la présence de méduses comme un autre défi qu’il a fallu surmonter en même temps que la course elle-même. L’organisation ne lui a pas non plus accordé d’importance. Elle a parlé d’un « petit handicap de la part des méduses qui ne diminue en rien les illusions et les désirs des participants ».

En effet, l’événement, qui a débuté à Cala del Racó et a atteint la plage de La Fossa, a battu le record du nombre de participants. Il y a eu 750 participants (contre 550 dans la dernière édition) et d’ici 2020, on s’attend à ce qu’il y en ait un millier. Il est organisé par le Club Náutico de Calp avec le soutien de la Guilde des pêcheurs et du conseil municipal lui-même.

Les raisons pour lesquelles il y a des méduses

Mais au-delà des prouesses sportives, le nombre élevé de méduses, qui atteignent les côtes emportées par les courants marins, ouvre une autre porte à la réflexion sur le changement climatique et ses conséquences. En effet, selon la page consacrée à cette espèce par le Ministère de la Transition Écologique, c’est l’augmentation de la température consécutive à ce changement qui favorise la reproduction des différentes espèces. Tout cela est également lié à la pollution de la Méditerranée, à la disparition des prédateurs, à la surpêche ou à la pression urbaine sur le littoral.

Cette page souligne que les méduses ont des périodes d’apparition saisonnière entre le début du printemps et la fin de l’été. C’est à cette dernière période – ce lundi l’automne est officiellement arrivé – que la présence des céphalopodes a été remarquée cette année sur la côte de Calp. En fait, quelques jours avant la course de natation, les photos ont été partagées par les réseaux montrant des méduses sur la plage de Fossa. Certains d’entre elles sont celles trouvées par les nageurs parmi les eaux cristallines situées à Calp.

Source : lamarinaplaza.com