Le système de santé valencien récupère les consultations présentielles et l’activité chirurgicale programmée.

Il permet également l’accompagnement des personnes hospitalisées, le bénévolat et les visites des délégués des laboratoires.

La santé valencienne commence le chemin pour retrouver la normalité d’avant le coronavirus. Avec le taux d’incidence le plus bas d’Espagne, soit 39 cas pour 100 000 habitants, tous les paramètres continuent de baisser : les nouveaux positifs sont au nombre de 154 depuis la dernière mise à jour, l’occupation des hôpitaux est de 3,21 % et les lits de soins intensifs de 13,9 %. Face à cette situation, le Département de Santé donné l’ordre de récupérer les consultations présentielles dans les centres de santé, l’activité chirurgicale programmée et permettra la présence dans les centres de santé d’accompagnateurs, de volontaires et de visiteurs médicaux.

La Direction Générale de la Santé de la Communauté Valencienne, a envoyé à tous les départements de santé ces nouvelles mesures qui concernent la normalisation des soins après l’effondrement de la quatrième vague du Covid. L’ordre est de récupérer l’activité prévue dans les hôpitaux, y compris les consultations et les chirurgies, et que les centres de santé vont « progressivement favoriser l’activité présentielle », bien qu’il prévienne qu’ils peuvent continuer à faire des consultations et de la télémédecine pour éviter le déplacement inutile des patients.

Cette avancée ne consiste pas seulement à assouplir la présence des patients, mais aussi celle des membres de la famille, des bénévoles ou même des visiteurs médicaux. Dans le cas de l’accompagnement des patients admis dans les hôpitaux, deux personnes au maximum seront autorisées, qui seront toujours les mêmes et devront alterner entre elles, de sorte qu’une seule d’entre elles restera dans la chambre. Pour les personnes admises dans les unités de soins intensifs, les visites sont limitées à une seule personne et à une période maximale de 30 minutes par équipe du matin et de l’après-midi. Les malades en phase terminale peuvent être accompagnés par un maximum de 3 personnes simultanément, pour autant que les mesures de prévention le permettent, de 8h à 22h.

Dans le cas des femmes enceintes, tant dans les contrôles auxquels elle est soumise au cours de la grossesse et au moment de l’accouchement,pourront être accompagnées par une personne à tout moment (sauf pendant l’exécution d’une césarienne) aussi longtemps que l’on assure la distance minimale entre les personnes de 1,5 mètres. Les cours de préparation à l’accouchement et à l’allaitement pourront à nouveau être réalisés avec une capacité « inférieure à 30% de l’espace », précise le Département de Santé.

Source : gva.es