Torre de Mirarrosa

torre_mirarrosa-sombra

Cette tour défensive du XVe siècle située dans la calle del Molí, surveillait l’accès à la ville depuis la rivière Girona. La Torre de Mirarrosa, partiellement adossée aux demeures particulières, est quadrangulaire, d’une hauteur de 11 mètres et divisée en trois étages. Les origines de cette tour se situent dans un moment de transition architecturale et culturelle entre la fin du XVe et au début du XVIe siècle, c’est-à-dire, entre la disparition du gothique et l’apparition de la renaissance.

La configuration de sa forme et la fenêtre trilobée encadrent chronologiquement avec le style gothique; la présence d’embrasures dans les parois sud et nord de la tour, permettent d’observer la tendance architectonique militaire de la Renaissance qui apparaît dans le Royaume de Valencia au XVe siècle et pleinement dans la deuxième moitié du XVIe siècle.

Églises

L’Iglesia del Divino Salvador est l’église paroissiale d’Els Poblets. Récemment sa façade externe et son intérieur ont été restaurés. L’image de El Salvador, patron de Els Poblets, préside le magnifique retable.

iglesia_divino_salvador-sombra

Comme raconte la légende, l’image du Salvador, patron de Els Poblets, a été trouvée sur la plage après être débarqué par un bateau dans des difficultés comme reconnaissance pour arriver à terre.

L’Iglesia de San José située dans l’Avenida del Mestre Vicent Nº2 à Miraflor. Sur sa façade principale se trouve un cadran solaire à environ 7 mètres de hauteur. De forme carrée de 120 cm de côté avec un cadre extérieur d’environ 10 cm de largeur. Il manque actuellement de gnomon. Celui-ci s’insérait dans la partie supérieure centrale où l’orifice est encore visible. Il ne contient aucune numération des heures.

Playa de la Almadraba

plage-almadraba-sombra

Les rochers qui forment cette plage permettaient aux pêcheurs, avec des filets stratégiquement placés, que les banques de thon soient canalisées jusqu’aux eaux peu profondes. Dans celles-ci les poissons tournoyaient en créant donc des viviers naturels qui permettaient de les capturer facilement.

Ces filets utilisés comme engin de pêche s’appelaient Almadrava en donnant le nom à cette plage.

Cette plage de galets, s’étend depuis l’embouchure de la rivière Girona jusqu’à la route Marjaletes, entourée de plantations d’agrumes et est un endroit idéal pour pratiquer la pêche à la nuit tombée.



La Villa Romana

Le site archéologique de “l’Almadrava”, situé dans la limite municipale d’Els Poblets. “Setla, Mirarrosa et Miraflor”, présente la typologie d’une villa maritime : un établissement rustique dans une activité entre le Ier et Ve siècle ap. J.-C., placé 10 kms. au nord de la ville de “Dianium”, avec un propre mouillage et une économie dont ressort la production et la commercialisation de produits agricoles comme le vin et l’huile.

La zone de fouilles du site de la Almadrava, dont les objets et constructions trouvées datent du Ier et IIIe siècle de notre ère, correspondent à une partie d’une maison de campagne romaine, notamment un atelier de poterie. Aussi a été découvert une partie d’un bâtiment avec les caractéristiques d’une maison seigneuriale, mais la plupart des dépendances qui est restée à vue décrivent une fabrique de poteries et permettent d’apprécier, en plus des séjours de travail et de logements pour les travailleurs, des grands porches pour le séchage des pièces fabriquées, des puits pour extraire l’eau et des fours. Cette poterie fabriquait de tuiles et d’amphores.

amphores-sombras

Les amphores pouvaient contenir du vin procédant de Dianium, de l’huile ou des salaisons que, avec les céréales, supposaient le 90 % des produits commercialisés. Les récipients ont été conçus pour le transport maritime et jetables parce que, une fois arrivés au port et après avoir été vidés de leur contenu, étaient jetés.

Lors de fouilles qui ont eu lieu au milieu des années 80 par le Musée archéologique de Dénia dirigé par Josep Antoni Gisbert, des thermes, dont leur construction date du milieu du IIe siècle, partiellement excavées ont aussi vu le jour. Le complexe thermal était composé d’au moins trois chambres, eau froide, tiède et chaude. Une de ces salles possédait un “hypocaustum” de canaux. Au cours de ces travaux ont été également documentées des peintures murales.

Le secteur dédié à la poterie construit au début du IIe siècle, se compose de quatre ateliers rectangulaires, avec une orientation générale N-S et disposés autour d’une zone centrale de fours.

La batterie de fours est composée par deux similaires et le troisième du même type, bien qu’avec la chambre de feu très peu creusée dans le sous-sol. La typologie des fours est très commune dans tout l’Empire Romain. Il s’agit des fours rectangulaires avec un couloir central.

Le couloir central qui traverse la chambre de combustion et la section entre la caméra et le “praefurnium” est recouverte d’une voûte (non excavée). Les matériels de construction des fours sont uniquement argileux : des briques de diverse composition, des briques de typologie spécifique ou des déchets de céramique réutilisés et unis par de l’argile.

fouilles-sombras

La poterie de la Almadrava offre une production très diversifiée sur plus de 200 ans d’activité. Elle souligne la variété typologique de la poterie commune et matériaux de construction “opus latericium”. Cependant, la production d’amphores, reste le motif de l’introduction de la poterie, et le fait de la poursuite de la production de ces conteneurs au cours du IIe siècle et une grande partie du IIIe siècle. La production de divers types d’amphores et leur quantification fournit des informations économique et propose des hypothèses très importants pour l’étude de la production agricole et l’incidence au sud de Tarragone sur les mécanismes d’échanges méditerranéens.

L’ensemble est complété par une nécropole. Il manquerait pour creuser, ce qui serait la demeure du propriétaire de la villa.

L’Almadrava se trouve près de l’actuelle route de Les Marines déjà dans la limite d’Els Poblets. La villa romaine dont les origines remontent à l’époque de l’empereur Claudio, au Ier siècle, et qui a connu sa grande splendeur comme factorerie de production d’amphores pour l’exportation de vins cent ans plus tard, n’est pas seul un espace visitable. Le Conseil municipal d’Els Poblets programme des visites guidées, des ateliers et des activités pour contribuer à améliorer la connaissance sur le monde de la Hispanie et ses traces dans la Marina Alta.

Sports

Els Poblets compte avec des infrastructure des services municipaux offrant un ample programme d’activités sportives.

Pendant la saison estivale la Piscine Municipale a une grande affluence, où en plus, des cours de natation sont donnés pour les enfants de tous les âges et les adultes, d’autres activités telles que l’aquagym sont également organisées.

D’un autre côté, la seule présence de la mer ouvre un éventail varié et étendu de possibilités pour jouir de ses eaux : pêche, windsurf, plongée, jet-ski……